Cafés

Coffret_Machine_Auto

30.00 

COFFRET MACHINE AUTO

Voici un coffret imaginé et conçu pour les machines automatiques. Le marché des broyeurs espresso a explosé avec les différents confinements. En effet, se retrouver confiner à la maison avec un mauvais café a poussé les consommateurs à s’équiper.

Les machines automatiques nécessitent une torréfaction légèrement poussée mais pas brûlée. En effet, les huiles développées par une torréfaction poussée vont graisser les meules du moulin ce qui n’est pas bon.

De plus, des origines trop hautes en altitude peuvent ressortir trop acides et désagréables. Nous avons donc sélectionné 3 origines à altitude moyenne. Le Saints Tarrazu du Costa Rica, El Paste du Salvador et le Bob-O-Link de FAF au Brésil.

A La Fabrique du Café, toutes nos origines sont des cafés de spécialités. Nommé ainsi en opposition aux origines commercialisées via l’industrie et la grande distribution, le « café de spécialiste » doit répondre au minimum à 3 critères :

0 défaut de catégorie 1 (bois, cailloux, défauts d’immaturités ou de pourritures)

Traçabilité complète de l’origine : situation géographique, nature du sol, climat, variétés, altitude, nom du planteur, importateur, commerce direct… Autant d’informations utiles pour la torréfaction, pour le barista et pour le consommateur.

Une note de 82 pts et plus : cette note est établie à l’aveugle par des Q graders qui déterminent la qualité en tasse de l’origine. Le 0 défaut et la traçabilité c’est bien, mais avec un bon développement aromatique, c’est mieux !

Notons aussi que le café de spécialité n’est pas impacté par la spéculation du marché boursier. La note de dégustation donne le prix et plus la note est élevée, plus le prix l’est aussi. Notre importateur Belco faisant lui-même le sourcing et l’importation, le prix d’achat redistribué au planteur est sans intermédiaire, donc au final plus élevé que celui vendu sur les marchés boursiers.

El Paste – Salvador :
Le volcán del Chingo est une région frontalière avec le Guatemala: l’un de ses versants est salvadorien et l’autre guatémaltèque. Cette région intensément liée au café par le passé a petit à petit été abandonnée des producteurs en raison des prix bas du café, laissant dans son sillage de nombreuses familles ouvrières désoccupées sans travail. El Cuto est le résultat de deux fermes pour le moment : celle d’Angel Barrera et celle de Samuel & Susana Vargas, deux jeunes producteurs optimistes et pleins d’espoir. La volonté est de faire grandir le nombre de caféiculteurs avec d’autres fermes entourant le volcan afin de créer une dynamique pour toute la localité. Enfin, les températures dans cette zone étant de plus en plus élevées; les producteurs associés dans ce projet ont pour objectif de reboiser au maximum leurs fermes afin de diminuer l’impact du réchauffement climatique sur leurs productions. El Cuto est le nom du nouveau projet initié cette année par Belco dans la région de El Paste, à l’ouest de Santa Ana, la seconde plus grosse ville du Salvador. El Cuto fait référence au « Zorro » local : un justicier un peu sanguinaire, qui volait les riches et redonnait aux pauvres. Belco a lancé ce projet avec la volonté de donner un avenir à plusieurs petits et moyens producteurs des pourtours du volcan et ainsi maintenir en activité toute une communauté dont la vie dépend du café. El Cuto est produit majoritairement avec du Bourbon rouge et du Pacas, des variétés anciennes qui garantissent une qualité de tasse supérieure.
Saints Tarrazu – Costa Rica :

Ce café est réalisé à partir de la production de plusieurs fermes situées dans la région de Tarrazu, reconnue internationalement pour la qualité de ses cafés. La particularité du climat de cette région se ressent jusque dans la tasse, puisque ce café offre le profil parfait et typique de Tarrazu : une acidité moyenne et courte sur des notes de vanille.

Dans le terroir de San Ignacio de Acosta, il existe de nombreux villages dont le nom commence par «San» qui signifie «SAINT» en Français comme la capitale «San José».
La région de San Ignacio de Acosta est réputée pour produire des cafés de haute qualité. Dans le milieu du 19 ème siècle, les habitants de la Vallée Centrale ont migré vers le sud du pays, connu aujourd’hui sous le nom de Los Santos. Cette région compte 220 km2 de terres cultivées par des fermes ayant une surface moyenne de 2,5 hectares. 95% du café produit dans cette région est classé SHB. Le climat de Los Santos, très particulier, se caractérise par une période de 7 mois de pluie (de mai à novembre) et de 5 mois de saison sèche (de décembre à avril). La période de floraison s’étend de novembre à mars. La récolte et le séchage ont lieu durant la saison sèche.

Bob–O–Link – Brésil :
Le projet BOB O LINK c’est une qualité intégrale que cela soit au niveau environnement, social ou en qualité de tasse. Initié chez FAF par la famille Croce qui a créé une ferme concept, ce projet a été ensuite dupliqué dans plus de 50 fermes voisines. Le Bob-o-Link Yellow est produit uniquement à partir de cerises de variétés jaunes. Il donne un profil à mi- chemin entre un nature brésilien aux notes chocolatées et un nature centre-américain aux notes plus fruitées. Un défi très difficile à relever dans le grand pays producteur de café qu’est le Brésil ; qu’il est pourtant en train d’accomplir. Marcos Croce et Silvia Barretto ont initié l’ambitieux projet Bob-O-Link. Rentrés des USA pour reprendre les rênes de la ferme familiale conduite initialement en monoculture intensive, le couple a fait le choix courageux de repartir de zéro avec cette ferme qu’ils ont rebaptisée de manière symbolique « Fazenda Ambiental Fortaleza ». traduction ?Leur objectif étant d’obtenir bien plus qu’un café de spécialité, Sylvia et Marcos ont mis toute leur énergie à apprendre la culture du café et à rassembler leurs voisins autour de leur projet afin d’obtenir une “qualité intégrale” pour tous. Leur souhait était en effet de produire un café économiquement, écologiquement et socialement durable. Des productions alternatives doivent également être mises en place dans chaque ferme partenaire pour ne pas être dépendants d’une seule production (miel, lait, fruits et légumes…). La qualité de l’eau, des sols, la biodiversité, la santé et l’éducation des travailleurs sont contrôlées, mais aussi la santé économique des fermes, la transparence des opérations et la qualité des cafés.

+ d'infos
Effacer
UGS : ND Catégories : ,